Fabriquer un moule de bol en plâtre

- Catégories : Tutorial

On va voir dans ce tutorial comment réaliser un moule en plâtre pour pouvoir fabriquer des bols. 

Pour réaliser des objets en céramique, plusieurs techniques peuvent être utilisées: travail au tour, à la plaque, estampage, etc... (lire cet article pour plus d'infos: les différentes étapes de fabrication d'un objet en céramique).

Une des techniques est celle du coulage. On utilise dans ce cas de l'argile liquide, que l'on va verser dans un moule en plâtre. Pourquoi du plâtre? Du plâtre parce que ce matériau à l'avantage d'absorber l'humidité. Cela aura pour effet de faire durcir notre argile liquide qui va ainsi prendre la forme de notre moule. 

L'intérêt du coulage est donc de pouvoir reproduire des formes plus ou moins complexes et que le résultat soit quasi identique, chose beaucoup plus compliquée en modelage ou en tournage. 

Vous l'avez compris, pour faire du coulage, il faut donc des moules en plâtre. Pour fabriquer ces moules en plâtre, différentes techniques existent. On va vous montrer ici une approche assez simple pour réaliser ce moule de bol. 

A noter que la même technique pourra être utilisée pour fabriquer de nombreux moules simples, c'est à dire des moules en une seule partie, sans contre-dépouille. Ce moule pourra être également utilisé en estampage.

Petite série de bols réalisés à l'atelier via des moules

A l'atelier, nous utilisons différentes techniques, certaines de nos pièces sont modelées ou estampées, d'autres sont tournées ou coulées comme certains de nos bols. Il est intéressant de se mettre au coulage si vous avez de nombreuses pièces identiques à faire. Ca a été notre cas! Suite à une importante commande de bols, mugs, tasses et assiettes, nous avons pris le temps de fabriquer nos moules pour fabriquer ces pièces en coulage! 

Introduction:

L'objectif de ce tutorial est donc de fabriquer un moule en plâtre de bol. Pour ce faire, il va nous falloir un bol qui servira de modèle de base et dont on va reproduire la forme avec du plâtre. 

Pour ce bol de modèle, plusieurs solutions sont possibles:

  • vous prenez un bol dont la forme vous plait et que vous n'avez pas peur de casser
  • vous fabriquez vous même un bol au tour de potier ou autre

Dans les deux cas, une considération importante est à prendre en compte: la taille.

Attention à la taille finale!

L'argile en séchant et en cuisant va perdre du volume. Ce pourcentage de rétrécissement va dépendre du type d'argile mais il faut le prendre en compte. L'argile que nous utilisons à l'atelier par exemple perd 15% de taille. Si l'on utilise un bol dont la taille nous plaît comme modèle, notre bol final fabriqué avec notre moule sera donc 15% plus petit. Il est donc judicieux de prendre un bol assez grand comme modèle ou si on le fabrique soi même d'anticiper cette perte de taille de 15%.

Autre précaution à prendre si vous fabriquez votre modèle, essayez de l'émailler sur toute la partie basse (en le faisant cuire à l'envers par exemple en laissant uniquement la lèvre du bol sans émail). Le fait qu'il soit bien émaillé sur la partie à mouler fera que le plâtre n'accrochera pas ou moins.

Matériel nécessaire:

Et c'est parti, voilà ce qu'on va utiliser:

  • Un modèle de bol (comme discuté avant)
  • Un peu d'argile (idéalement assez peu chamotté mais ça a peu d'importance)
  • Du plâtre de moulage (on utilise à l'atelier du Molda 3)
  • Un seau ou autre pour faire notre coffrage
  • Un seau pour faire notre mélange
  • Une bassine pour peser le plâtre
  • Un bâton pour mélanger ou bien une perceuse avec mélangeur
  • Un cutter qui servira à nettoyer le moule
  • De l'eau
  • Une balance
  • Agent de démoulage (liquide vaisselle, savon noir, etc....)

On peut aussi utiliser mais ce n'est pas obligatoire:

  • un rondeau en bois
  • un tour de potier

1. Préparation d'une galette d'argile

La première étape de fabrication de notre moule va consister à réaliser une galette d'argile. Si vous savez tourner vous pouvez la faire au tour, sur un rondeau de bois sinon pas de panique, vous pouvez très bien le faire à la main. L'idée est de faire un disque d'argile rond d'environ 1,5cm d'épaisseur et qui fait environ 3cm de diamètre de plus que notre bol modèle.

Si vous n'avez pas de tour, le plus simple est d'étaler une plaque d'argile avec un rouleau. Pour que ce soit bien régulier vous pouvez mettre des tasseaux de bois de 1,5cm de chaque côté (ou plus ça marche aussi). Une fois votre terre étalée, il vous suffira de prendre un objet rond du bon diamètre type assiette, bol ou autre (cherchez dans vos armoires!) et vous pourrez découper une forme ronde bien régulière.

Ma galette d'argile faite au tour sur un rondeau de bois

2. Mise en place du modèle

A ce stade, vous vous demandez peut être à quoi sert cette galette. Elle va nous servir maintenant car nous allons légèrement enfoncer notre bol modèle dans l'argile.

L'idée est de pouvoir fixer notre modèle dans l'argile molle. A ce stade, il est important d'enfoncer de manière régulière, c'est à dire qu'il ne faut pas que notre bol soit plus enfoncé d'un côté que de l'autre sinon notre moule ne sera pas droit. Si vraiment on peut contrôler avec un niveau à bulle pour être sur d'être bien droit. On essaye également de placer notre modèle de bol de manière centrée sur notre galette. 

Mon modèle est bien enfoncé au centre de la galette d'argile
 

Cette galette d'argile va nous être très utile. L'argile étant molle, on va pouvoir l'ôter pour faciliter le démoulage. Autre intérêt très intéressant, cela va créer dans notre moule une galerie.

Vue en coupe de ce à quoi ressemblera notre moule

Cette galerie sera très pratique car elle servira de réserve d'argile lors du coulage. En effet quand on coule de l'argile, l'humidité est absorbée par le moule et le niveau de remplissage de notre moule va baisser au fur et à mesure. Avoir sur le haut du moule une "réserve" va permettre de s'assurer que le moule est toujours bien plein. 

L'autre intérêt de cette galerie est qu'elle nous permettra, une fois l'argile légèrement durcie, de couper proprement le haut de notre bol. Ca nous permettra d'avoir un guide sur lequel appuyer notre outil pour avoir une coupure bien nette. 

Lors du coulage, la galerie nous permettra de couper proprement le bord de notre bol 

3. Mise en place du coffrage

Maintenant que notre modèle est bien en place, on va pouvoir mettre en place le coffrage qui va venir accueillir notre plâtre liquide. Une fois encore plusieurs méthodes existent. La plus simple et efficace à mon sens est d'utiliser un seau en plastique

Il faut trouver un seau dont le haut est quelques centimètres plus large que notre galette d'argile: avoir au minimum 3cm de plus me paraît bien mais parfois on fait avec ce qu'on trouve! On va découper avec un cutter le fond de notre seau et faire une coupe verticale sur le côté. Cette coupe verticale nous aidera à démouler plus facilement notre plâtre. Il n'est pas obligatoire de la faire ou bien on peut la faire que sur la moitié basse du seau. 

Une fois que c'est fait on va aller poser notre seau à l'envers autour de notre modèle. (voir photo plus bas si nécessaire)

4. Préparation du coulage du plâtre

Notre coffrage est en place, il va falloir maintenant préparer l'ensemble pour que le coulage du plâtre se passe bien. 

La première étape va consister à s'assurer que l'on ait pas de fuites de plâtre au moment du coulage. Pour ce faire, on va utiliser de l'argile pour colmater tous les espaces:

  • faire tout le tour de notre seau pour qu'il soit bien fixé à notre rondeau de bois
  • ajouter de l'argile le long de la coupe verticale du bol

On arrive à quelque chose ressemblant à ça:

Coffrage bien en place sur notre rondeau et fixé avec de l'argile tout autour et sur la coupe verticale

Pour s'assurer que notre bol modèle se décolle bien après le durcissement du plâtre, il est important d'avoir une surface la plus lisse possible et donc bien propre. Si vous avez fabriquez vous même votre modèle, il vaut mieux qu'il soit totalement émaillé sur la partie à mouler. Un modèle cuit uniquement en biscuit risque d'adhérer fortement au plâtre et rendre le démoulage impossible sans casser le modèle.

Pour s'assurer un démoulage plus simple, on peut également enduire notre modèle d'un agent de démoulage. Vous pouvez acheter ça différents fournisseurs. A l'atelier on utilise du liquide vaisselle, mais il semblerait que ça fonctionne bien également avec un mélange savon noir / vaseline ou avec du produit pour nettoyer les vitres. Il suffit d'en appliquer un peu en pulvérisation ou bien au pinceau sur notre modèle. 

On est donc prêt pour l'étape suivante: la préparation et le coulage du plâtre!

5. Préparation et coulage du plâtre

On y est! Toutes les étapes de préparation nous ont permises d'arriver à cette étape qui consiste à préparer et à couler le plâtre dans notre coffrage. 

Le plâtre est un matériau assez merveilleux qui est obtenu à partir de pierre de gypse et qui est en plus recyclable! Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le travail du plâtre, c'est un métier à part entière mais on va se limiter ici à une approche propre à ce qui nous concerne aujourd'hui. 

Voici donc notre manière de faire, elle n'est peut être pas la meilleure mais elle fonctionne très bien dans notre atelier depuis plusieurs années pour fabriquer nos moules pour la céramique. 

Le type de plâtre:

Nous travaillons avec le plâtre Molda 3 de la marque Placo. Il a plusieurs avantages:

  • reproduit très finement les petits détails 
  • peu cher (en novembre 2022, il faut compter environ 30€ pour un sac de 25 kg)
  • trouvable assez facilement en magasin de bricolage 

Le taux de gâchage recommandé par le fabricant se situe entre 1,35 et 1,6, nous avons l'habitude de le préparer en 1,4. Si vous n'avez rien compris à cette dernière phrase, ce n'est pas très grave, ça signifie simplement que pour 1kg ( = 1L) d'eau, nous allons rajouter 1,4 kg de plâtre. On va voir tout ça en détail.

Combien de plâtre préparer pour mon moule?

Voilà une question intéressante! Nous avons donc préparer notre bol modèle et installé notre coffrage avec notre seau. Il va maintenant falloir remplir tout cet espace de plâtre liquide que l'on va obtenir en mélangeant du plâtre en poudre et de l'eau. 

Pour faire ça, il va falloir déterminer le volume à remplir, c'est à dire l'espace que va devoir prendre notre plâtre liquide. Le volume s'exprime en L ou en cm. Pour simplifier la tâche, nous avons crée un petit outil, qui va calculer automatiquement le volume de différentes formes (cube, parallélépipède, cylindre et sphère) et déterminer la quantité d'eau et de plâtre nécessaire. 

Dans notre cas, on va donc avoir à calculer le volume d'un cylindre qui fait la hauteur de notre seau et le diamètre du seau.

Petite précision: Il n'est pas forcément nécessaire de remplir notre seau jusqu'au max. L'idéal quand on fabrique un moule en plâtre est d'avoir une quantité de plâtre homogène sur chaque paroi. Cela signifie qu'il faudrait une épaisseur dans le fond de notre moule qui est la même que sur les côtés, dans notre cas, environ 5cm sera très bien. Si votre seau est beaucoup plus haut, inutile donc de le remplir au maximum.

Si cet outil vous plaît, vous pourrez le retrouver plus facilement sur cette page: Outil de calcul de plâtre pour céramique.

En utilisant l'outil ci-dessous, si on sélectionne la forme du cylindre et que l'on applique nos mesures (dans notre cas 14cm de haut et 24cm de diamètre soit 12cm de rayon) on obtient: 

On a donc la quantité d'eau et de plâtre nécessaire pour remplir notre seau.

ATTENTION:

Les quantités indiquées correspondent au volume du cylindre de haut en bas. Dans notre cas, on a notre galette d'argile dans le fond et en plus notre bol modèle. Il faut donc enlever à notre volume, le volume occupé par ces éléments pour avoir un calcul juste des quantités d'eau et de plâtre!

Un peu de mathématiques:

Le volume total de notre seau fait donc 6,33 L. Pour trouver le volume à remplir il faut donc faire le calcul suivant:

Volume à remplir = volume du seau - (volume galette argile + volume bol modèle)

Volume de notre galette:

Il est calculé via l'outil ci-dessus: cylindre de 10cm de rayon sur 1,5cm de haut: 0,471 L

Volume de notre bol modèle:

Le calcul est un peu plus complexe si on veut être précis. Pour simplifier les choses on va considérer que notre bol est une demi-sphère. On va donc utiliser l'outil ci-dessus en sélectionnant sphère et en divisant le résultat par 2:

volume bol modèle = (volume sphère de 4,5cm de rayon / 2) = 0.382 L

On arrive donc à :

Volume à remplir = 6,33 - (0,471 + 0,382) = 5,477 L

Avec l'outil ci-dessus, on peut également directement saisir un volume à remplir et on va avoir le calcul direct de la quantité d'eau et de plâtre, ce qui nous donne: 

Il va donc nous falloir 4,9 kg de plâtre et 3,6L eau pour préparer notre plâtre.

Tout ces calculs permettent d'avoir une idée des quantités à préparer mais il s'agit d'approximations arrondies à la hausse. Il est en effet toujours mieux d'avoir plus de plâtre que pas assez pour préparer notre moule.

Préparation du plâtre

On va pouvoir préparer notre plâtre. Pour ce faire on va prendre un seau: 

  • Verser dans le seau 3,6L eau
  • Peser dans une bassine 4,9 kg de plâtre
  • Saupoudrer au fur et à mesure le plâtre dans l'eau (on dit "gâcher" le plâtre)

Le fait de "gâcher" le plâtre et de ne pas tout verser en une fois comme un bourrin permet d'éviter d'avoir des grumeaux dans notre préparation. 

Une fois que tout le plâtre de notre bassine a été versé dans l'eau, on va mélanger notre préparation. Pour ce faire on peut utiliser notre main, un fouet, un bâton, ou bien si vous avez une perceuse avec un malaxeur de peinture, c'est l'idéal. 

On va mélanger notre préparation ainsi pendant environ 2 minutes. Une fois ce mélange terminé, on va surveiller attentivement notre plâtre. Pour ce faire, on utilise un bâton et on va légèrement touiller le mélange pour voir quand la prise du plâtre commence, c'est à dire quand il commence à s'épaissir.

La prise du plâtre peut être plus ou moins rapide, c'est pourquoi il est très important de bien le surveiller. Un plâtre ancien mettra par exemple plus de temps à prendre qu'un plâtre frais.

Il est recommandé de ne pas couler le plâtre avant qu'il ait un peu commencé à prendre, sinon la préparation sera très liquide et risque de s'échapper du coffrage. On se retrouve alors avec du plâtre partout qui va très vite durcir, pas très marrant pour le coup.

Coulage du plâtre

Dès que l'on remarque que le plâtre qui était très liquide commence à s'épaissir, on va pouvoir le verser dans notre coffrage. On va verser le plâtre sur le point le plus bas de notre coffrage, c'est à dire à le long du seau. 

A ce moment là, vérifiez bien qu'il n'y a pas de fuites dans votre ensemble. On s'arrange toujours pour garder une boule d'argile à portée de main qui pourra en cas de fuite être utilisée pour faire un colmatage rapide. 

Notre coffrage rempli de plâtre

Une fois notre plâtre coulé, on peut le laisser tranquille dans notre coffrage et aller nettoyer le seau et les différents outils (bâton, mélangeur ou autre). Le plâtre se nettoiera beaucoup plus facilement à ce moment là. 

6. Démoulage de notre plâtre

Le plâtre va prendre un certain temps pour durcir. Tout dépend du plâtre mais d'habitude au bout de 15 minutes le plâtre devrait avoir durci. Un des tests que vous pouvez faire c'est de poser votre main sur le haut du plâtre: si vous sentez de la chaleur, c'est que le plâtre a pris, le plâtre va en effet chauffer pendant la prise.

Vous pouvez donc retirer tout d'abord l'argile que vous avez placé tout autour, puis retirer le seau de coffrage. Le fait d'avoir fait une coupe verticale dans le seau va permettre d'écarter le plastique plus facilement pour libérer le plâtre.

Mon moule tout droit sorti du coffrage

La galette d'argile va également facilement se décoller du plâtre. Ce qui arrive souvent par contre c'est d'avoir notre bol modèle coincé dans le plâtre. On arrive cependant à le faire sortir assez facilement en jouant un peu sur les côtés. Dans le pire des cas si il reste bloqué, on peut toujours le casser si nécessaire. 

Lors de cette dernière étape, on peut aussi peaufiner notre moule. Les bords du plâtre peuvent être assez coupants, on va donc essayer de les casser pour arrondir le tout avec une lame de cutter ou bien une râpe comme sur la photo. Des angles plus doux permettrons également d'éviter les cassures en cas de choc. Le plâtre étant encore assez humide, il est assez facile de le travailler à ce moment là. On peut également prendre un peu de papier de verre et frotter délicatement l'intérieur du moule si l'on a des défauts à corriger.

Notre moule terminé

Conclusion

Vous l'avez vu, fabriquer son moule en plâtre n'est pas si compliqué que ça et on arrive à un résultat très correct! Le moule ainsi fabriqué devra d'abord sécher quelques semaines avant d'être utilisé. Il va falloir que l'humidité du plâtre s'évacue pour que le moule soit assez sec pour assécher la terre que l'on versera dedans si on fait du coulage ou bien qu'on estampera à l'intérieur. Ce moule peut être utilisé en estampage et en coulage. 

Ce tutorial pourra être utilisé pour créer tous les moules simples en une pièce et sans contre-dépouille. On pourra par exemple également faire le moule d'une tasse, d'un gobelet ou autre pièce simple. Pour des pièces avec anses ou contenant des contre dépouilles, il sera nécessaire de faire un moule en plusieurs parties ce qui est un peu plus complexe et fera peut être l'objet d'un futur article. 

Coût

Un petit point sur le coût. Pour faire ce moule on a utilisé 5 kg de plâtre ce qui correspond à environ 6€. Même si l'on rajoute le coût de notre bol modèle et un peu de frais d'outillage qui servira plusieurs fois, notre moule ne dépassera pas un coût de 10€ ce qui le rend très bon marché.

Utilisation

Si on utilise ce genre de moule en estampage, leur durée de vie est quasi illimitée. Pour du coulage, la donne change un peu. L'argile liquide va peu à peu attaquer la surface intérieure du moule et on va commencer à avoir des traces sur l'extérieur de nos pièces coulées. Cela nécessitera au fil des coulages de prendre de plus en plus de temps pour nettoyer la surface de notre pièce. On considère souvent qu'un moule de coulage pourra faire un nombre de pièces limité (on parle de nombre de tirages): entre 80 et 100 pièces. Ce chiffre est indicatif car tout dépend aussi de votre degré de tolérance aux défauts de moule. Ca permettra tout de même de faire tout une série de bols!

On espère en tout cas que cet article vous aura permis d'y voir plus clair sur la fabrication d'un moule en plâtre et vous aura donner envie de vous lancer! N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions!

Pour plus d'infos, d'astuces, et suivre notre travail au quotidien, nh'ésitez pas à nous suivre sur:

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire