Les différentes étapes de fabrication d'un objet en céramique

- Catégories : Tutorial

Ca y est, vous avez sauter le pas et acheter votre premier pain d'argile pour vous lancer dans le monde merveilleux du travail de la terre? Ou bien vous voulez peut être tout simplement en savoir un peu plus sur les différentes étapes nécessaires à la fabrication d'un objet en céramique?

On va essayer de résumer ici pour vous de manière accessible ces différentes étapes. C'est parti!

Etape 1: Fabrication de l'objet

Ca paraît assez évident, la toute première étape consiste à fabriquer votre objet à partir d'argile. C'est dans cette étape que vous allez exprimer une grande part de votre créativité. Pour ce faire, de nombreuses techniques existent, on peut citer entre autres:

Le modelage

Cette technique est certainement celle la plus utilisée car elle ne nécessite aucun matériel. Il s'agit de modeler avec ces mains (ou bien du petit outillage) l'argile et de lui donner une forme. 

Notre gang de lutins travaillé en modelage

La fabrication avec un tour de potier

Technique ancienne et connue qui consiste à façonner son argile avec l'aide d'une machine appelée un tour de potier. La machine va faire tourner une partie appelée girelle sur laquelle le potier va poser son argile et lui donner forme avec l'aide de la rotation du tour.

Ca donne ça:

Le travail à la plaque

Le travail à la plaque consiste à tout d'abord fabriquer des plaques d'argile en étalant de la terre avec un rouleau ou bien avec une machine appelée une crouteuse. On utilise par la suite ces plaques que l'on va assembler ou déformer ou découper à l'envie.

On a utilisé ici une plaque d'argile que l'on a découpée à l'aide d'emporte-pièces

L'estampage

L'estampage consiste à utiliser une forme préexistante et plaquer notre terre par dessus. La majorité des formes utilisées (on parle de moules) pour faire de l'estampage sont en plâtre. Pourquoi du plâtre? Parce que le plâtre aspire l'humidité de l'argile et va donc permettre à la terre de se décoller facilement. 

On utilise à l'atelier la technique de l'estampage pour réaliser entre autres nos sphères luminaires comme dans la vidéo ci-dessous. On utilise 2 moules en plâtre en demi sphère qui vont donner la forme à notre argile. Il s'agit par la suite d'assembler tout ça!

Le coulage

Contrairement aux techniques précédentes, pour fabriquer des objets céramiques en coulage, on ne va pas partir de pain d'argile mais d'argile sous forme liquide. On utilise ici de l'argile déshydraté que l'on va liquéfier avec de l'eau. Cette argile liquide sera alors versée dans des moules en plâtre pour prendre une forme donnée. 

Le coulage nécessite donc pas mal de matériel mais permet de faire des pièces identiques. Nos cônes photophores sont réalisés grâce au coulage:

Et les voilà terminés!

Il existe de nombreuses autres techniques que nous ne détaillerons pas ici. Il est aussi très courant d'utiliser plusieurs de ces techniques sur la même pièce

Etape 2 (facultative): Le décor à l'engobe

Cette étape est facultative et elle consiste à rajouter sur notre objet de l'engobe. De l'engobe c'est de l'argile liquide que l'on a colorée. On va l'appliquer sur notre pièce pour donner de la couleur.

Contrairement à l'émail (que l'on verra dans les étapes suivantes), l'engobe va toujours rester mat après la cuisson. Son avantage est par contre d'être plus facile à appliquer, de ne pas couler et d'avoir une couleur assez proche avant et après cuisson (ce qui est loin d'être le cas avec l'émail).

Gobelets décorés avec de l'engobe puis grattés avec un outil pour faire des motifs (technique du sgraffito)

Etape 3: le séchage

Une fois la pièce fabriquée, il est temps pour elle de partir pour une période de séchage. L'argile qui compose la pièce est en effet encore rempli d'eau. Il faut donc que la pièce sèche pour que l'eau s'évapore de notre argile avant de pouvoir la cuire.

Pourquoi faut-il sécher une pièce avant de la cuire?

A la cuisson dans le four, toute l'humidité de la pièce va s'évaporer. Si cette évaporation est trop rapide, la pièce peut fissurer et même exploser si la montée en température du four est trop rapide. Il est donc important d'assurer un séchage homogène et lent avant la cuisson, on peut parfois couvrir avec du plastique ou du journal les pièces pour mieux contrôler tout ça.

Quelle durée pour le séchage de mes pièces?

La durée de ce séchage va varier suivant différents paramètres: 

  • épaisseur de la pièce: plus la pièce est épaisse, plus il faudra la sécher longtemps
  • la température extérieure
  • le type d'argile
  • etc...

De manière générale, il vaut donc mieux être le plus patient possible pour éviter tout risque de casse. On recommande donc d'attendre au minimum 1 semaine pour le séchage des pièces fines (comme les petites pièces tournées par exemple) et attendre jusqu'à plusieurs semaines pour des pièces plus épaisses

C'est pour éviter au maximum le risque de casse au séchage et à la cuisson qu'il est important d'avoir des pièces assez fines. Il faudra par exemple évider ces sculptures pour les affiner au maximum et réduire ce risque. 

A noter qu'en cas de casse à cette étape, il est toujours possible de recycler son argile durcie pour la réutiliser. Pour voir comment faire ça, vous pouvez lire cet article pour en savoir plus: 4 étapes pour recycler son argile.

Etape 4: la cuisson de biscuit ou dégourdi

Une fois que notre création a bien séchée à cœur pendant plusieurs semaines, il est temps pour elle de passer faire un tour dans le four. 

Cette cuisson s'appelle la cuisson biscuit quand il s'agit de pièces en faïence et la cuisson de dégourdi quand il s'agit de pièce en grès ou en porcelaine mais souvent pour rendre les choses plus simples on parle simplement de biscuit.

En cuisson biscuit, il est possible d'empiler les pièces

Pour cette cuisson, on va monter le four assez lentement en température pour ne pas brusquer l'argile et éviter la casse au maximum. La température à atteindre va dépendre des types d'argiles utilisées et des habitudes de chaque potier mais on cuit souvent le biscuit entre 950°C et 1050°C. 

Les étapes de la cuisson biscuit

Dans notre atelier, nous avons pris l'habitude (encore une fois pour éviter la casse) d'effectuer un préchauffage la veille de notre cuisson en allumant notre four à 130°C. Les pièces vont ainsi finir de sécher puis le lendemain matin nous allons commencer à augmenter la température jusqu'à atteindre 1045°C. La montée en température prend en général environ 6h. Une fois la température atteinte, le four va se couper et on va le laisser tranquillement refroidir pendant pas loin de 14h.

L'ouverture de la porte du four ne doit pas se faire trop tôt car le choc thermique pourrait provoquer la casse des pièces et grandement abimer le four (surtout les résistances dans un four électrique). Habituellement nous n'ouvrons le four que quand il est redescendu en dessous de 100°C. 

La durée totale de notre cuisson est donc de 20h.

Etape 5: l'émaillage

Notre pièce a été cuite une première fois, on parle alors de pièce biscuitée. Si on détecte à ce moment un défaut, nous ne pourrons plus recycler l'argile car après cette première cuisson, la terre est figée. Notre pièce est pour l'instant par contre très poreuse et non décorée

Pour décorer notre création, on va utiliser de l'émail qui va être déposé sur la pièce. L'émail c'est un mélange de différents éléments (principalement de la silice et des oxydes de métaux pour les couleurs) auquel on va rajouter de l'eau. Cette préparation va être appliquée sur notre pièce qui étant très poreuse va aspirer l'eau et laisser notre émail en surface. 

Différentes techniques d'émaillage existent: en trempage, au pinceau, en pulvérisation, etc....

Dans notre atelier nous travaillons principalement en trempage, c'est à dire que l'on va plonger notre pièce dans un bain d'émail. Nous utilisons également beaucoup la technique de la pulvérisation comme dans la vidéo ci-dessous:

Exemple d'émaillage en pulvérisation avec un pistolet

Etape 6: la cuisson émail

On arrive enfin à la dernière étape de la fabrication de notre objet en céramique qui est celle de la cuisson émail. Pour révéler la couleur de notre pièce, on va remettre notre objet dans notre four pour le faire cuire une seconde fois. Cette seconde cuisson, appelée la cuisson émail, va faire fondre notre émail pour en révéler la couleur et ainsi obtenir une pièce terminée.

Cette seconde cuisson va varier suivant notre type de production:

  • pour la faïence: cuisson aux environs de 1000°C dans un four classique
  • pour du grès ou de la porcelaine: cuisson aux environs de 1250°C ou plus dans un four classique
  • pour du raku: cuisson dans un four en extérieur aux environs de 950°C
  • etc.....

Pour comprendre la différence entre la faïence, le grès et la porcelaine, vous pouvez lire cet article: Quelle argile utiliser pour faire de la céramique

On est donc reparti pour un processus assez long qui la plupart du temps dure pas loin de 24h dans un four classique. 

Petit exemple avant et après cuisson émail

Après cette seconde cuisson arrive le moment tant attendu de l'ouverture du four. Chaque ouverture de four d'émail c'est un peu Noël pour le céramiste car il va enfin découvrir le résultat de beaucoup de travail! Les surprises sont toujours au rendez-vous, parfois bonnes, parfois moins mais on apprend toujours! 

Pour résumé

Comme vous avez pu le lire, fabriquez un objet en céramique c'est de nombreuses étapes à suivre, étapes qui nécessitent chacune une expertise différente! Si on résume, on a donc: 

EtapeDurée
Fabrication 1 jours à plusieurs jours
Décor à l'engobe facultatif
Séchage 1 à plusieurs semaines
Cuisson biscuit 1 journée
Emaillage Quelques minutes ou heures suivant le motif
Cuisson émail 1 journée
Durée minimum2 à 3 semaines

Comme vous le voyez, en réduisant au maximum les délais, faire une pièce en céramique prendra tout de même au minimum toujours plusieurs semaines avant d'être terminée. Il existe bien sur des cas particuliers ou l'on peut par exemple faire de la monocuisson et donc éviter la cuisson biscuit mais le processus reste tout de même long!

Rajoutez à cela le fait que le céramiste allumera un four uniquement quand il est plein pour des questions de rentabilité et vous comprendrez que le délai entre une commande et une livraison peut souvent être de plusieurs mois.

Vous l'aurez compris, le travail de céramiste est un travail de patience avec souvent un atelier garni de différentes pièces aux différentes étapes de fabrication. L'organisation est donc très importante pour pouvoir anticiper sa production et gérer en parallèle de nombreuses choses!

Et en bonus!

Voilà une courte vidéo qui résume tout ça dans le cas d'un bol:

  • Tournage
  • Tournassage (2ème étape de fabrication propre au tournage)
  • Cuisson biscuit
  • Emaillage
  • Cuisson grès

On espère que cet article vous aura aidez à répondre à certaines questions que vous pourriez avoir. Vous pouvez laisser un commentaire en bas d'article si vous le souhaitez, nous essaierons de répondre!

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire